Go numérique

LE VIRAGE DIGITAL, C’EST MAINTENANT !

Publication : N° 7 avril 2018

La France se positionne au 17e rang européen des nations numérisées, seulement ! Alors que ce classement pointe le retard des entreprises en la matière, le salon Go numérique propose une journée pratique pour les novices, le 14 mai prochain. Objectif : inverser la tendance.

Le constat est sans appel. La révolution numérique mainte fois annoncée se fait toujours attendre dans une majorité d’entreprises françaises. Celles-ci sont à la traîne en matière de présence sur internet et sur les réseaux sociaux, de réalisation de ventes en ligne et d’usage d’applications numériques. Seuls 11 % des TPE-PME de moins de 50 collaborateurs sont équipées en outils digitaux destinés à améliorer leur productivité, soit deux fois moins que leurs homologues européennes, selon le dernier rapport Deloitte paru en décembre 2016. Même constat du côté de l’enquête de Bpifrance où 4 dirigeants sur 10 déclarent ne pas se sentir concernés par la transformation digitale et n’ont donc pas entrepris d’actions en ce sens, et encore moins défini une stratégie. Pourtant, si plus de la moitié des consommateurs français effectuent des achats sur internet, seule une PME hexagonale sur huit propose ses produits ou services en ligne. Face à ce ratio, il est facile d’imaginer les opportunités ouvertes à celles qui ont pris le virage du digital.

“Les entreprises doivent réagir, intégrer le numérique dans leur organisation au risque de voir leur activité diminuer, voire disparaître au profit d’acteurs plus rapides et plus souples.”
Grégory Palayer

La transformation digitale ne consiste pas uniquement à faire l’acquisition de solutions digitales ; elle implique de réorganiser l’entreprise, allant même jusqu’à repenser sa culture.

SE TRANSFORMER DANS QUEL BUT ? 53 % des entreprises ont amélioré leur rentabilité. Certaines affichent même des taux de croissance à deux chiffres. Impossible aujourd’hui de remettre en cause les gains de productivité qu’apporte le numérique, avec la transposition digitale de processus manuels et la dématérialisation de document. Aujourd’hui, cette transformation s’inscrit au cœur de la stratégie de l’entreprise : de ses processus de travail à son business model, en passant par sa politique de recrutement. À la clé, l’utilisation optimisée des process, une communication plus rapide et simplifiée, des conditions de travail améliorées pour les collaborateurs et la possibilité de collecter une grande quantité de données sur les clients pour affiner les cibles et accroître les ventes. Par exemple, bien utilisé, un outil de CRM (gestion de la relation client) peut faire gagner jusqu’à 30 % de temps. Encore faut-il que le dirigeant se pose les bonnes questions en amont, notamment sur les outils correspondant le mieux à son activité : que digitaliser en priorité ? Qui se chargera de la digitalisation ?

DES ELEMENTS DE REPONSE SUR LE SALON GO NUMERIQUE, organisé le 14 mai de 9h à 19h au palais de la Bourse, où une cinquantaine d’acteurs du numérique d’Auvergne-Rhône-Alpes accompagnera les entreprises dans leur démarche de transformation digitale. Des solutions simples et accessibles en matière de communication, commercialisation et gestion seront exposées sur des stands animés par des experts. Des rendez-vous individuels et de diagnostics seront proposés par des conseillers de la CCI et de l’ENE. Au programme de la journée également : des conférences et des ateliers dont les thématiques aborderont les nouveaux modes de travail et la mobilité des salariés, la cybersécurité, la réalisation de vidéos avec un smartphone pour accroître sa visibilité et sa notoriété, le webmarketing… Et aussi un tour d’horizon des préoccupations des chefs d’entreprise conduit par des professionnels qui accorderont une large place aux échanges. La journée est conçue pour apporter des informations pratiques aux quelque 1 000 visiteurs attendus. Nouveauté de cette 3è édition : une work zone au sein de laquelle quatre groupes de six participants travailleront sur des problématiques ciblées (l’inscription préalable est obligatoire sur le site de l’événement). Go numérique offrira ainsi un panorama de solutions adaptées aux besoins des entreprises désireuses de se lancer dans le grand bain digital.

www.go-numerique.fr
Estelle Lelandais / 04 72 40 56 44

FRENCH CREATIVE SHOW
La dernière session du French creative show est prévue à 18h45 le 14 mai à la CCI. Trois créateurs vont pitcher leur inventivité durant 10 minutes avant d’être soumis au vote du public. Finale le 12 juin à 18h30, à la CCI.
2/ 3
des entreprises françaises sont équipées d’un site internet.
87 %
des dirigeants ne font pas de la transformation digitale une priorité stratégique pour leur entreprise.

Pour la première fois, Saint-Étienne accueille une édition de Go numérique le 15 mai, de 9h30 à 13h30, au sein de l’emlyon business school.

Question à…

Grégory Palayer, directeur d’UpMyBiz

Pourquoi participez-vous à Go numérique ?
« Nous sommes un cabinet de conseils en e-business qui aide les entreprises à faire les bons choix et nous facilitons la mise en œuvre des solutions retenues. Notre activité correspond parfaitement avec les objectifs de Go numérique. Par l’animation d’un stand et l’animation d’un atelier, nous apportons des débuts de réponses concrètes aux dirigeants néophytes. Chaque année, nous transformons en moyenne quatre contacts en clients à l’issue du salon. UpMyBiz gagne ainsi en visibilité tout en accompagnant les entreprises à relever le défi de la digitalisation ».