Comment j'ai fait pour...

Reprendre un commerce

Publication : N° 6 décembre 2017

CAROLINE ROCKENBAUER a réalisé son rêve : devenir propriétaire d’une boutique de prêt-à-porter féminin. Elle a effectué le grand saut, aidée par le Pack Reprise, un accompagnement de la CCI.

1. Le problème

Caroline Rockenbauer s’est lancée en 2009 sous le statut d’auto-entrepreneur dans la vente à domicile de bijoux de créateurs et faits maison. Quand une amie lui annonce, en début d’année, sa décision de vendre son commerce de prêt-à-porter féminin, la jeune femme entrevoit là une occasion unique de concrétiser son rêve. « J’ai toujours souhaité être mon patron et posséder ma boutique de mode, explique-t-elle. J’attendais la bonne opportunité pour me lancer, je ne voulais pas partir de rien ». Mais racheter une activité commerciale ne s’improvise pas. Si Caroline Rockenbauer peut compter sur les conseils de la cédante pour la gestion des fournisseurs, des stocks ou du référencement, elle se retrouve seule pour la partie administrative et financière.

Boutique Néa Caroline Rockenbauer

2. La solution

Caroline Rockenbauer entre en relation avec la CCI, pour que celle-ci l’aide à concrétiser son projet. Un conseiller l’oriente vers le Pack Reprise : « Avec l’aide d’un expert, nous avons d’abord évalué la faisabilité de mon projet. Je souhaitais racheter seule, sans associé. Puis, lors de quatre rendez-vous, nous avons élaboré un business plan réaliste ». Une fois finalisé, son dossier de recherche de financements est transmis à l’ensemble des banques partenaires de la CCI, « ce qui est un réel gain de temps, car les documents sont envoyés directement au bon interlocuteur ». Autre volet abordé : le choix des statuts juridiques, sociaux et fiscaux. Là encore, sur la base de rendez-vous individuels, la jeune femme s’est informée des différents choix et a bénéficié de conseils adaptés à son activité et à ses envies.
« Le bilan du Pack Reprise est plus que positif, analyse Caroline Rockenbauer. Nous avons travaillé sur tous les aspects de la reprise. L’accompagnement m’a permis d’éviter les erreurs et de bien préparer la suite ».

3. Les premiers résultats

Juillet 2017 : Caroline Rockenbauer devient officiellement propriétaire d’un local situé 124 avenue du Pont, à Montrond-Les-Bains. Après quelques coups de pinceau et un agencement revu, La boutique de Néa, en référence à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), terre d’origine de la nouvelle gérante, ouvre ses portes en septembre. « Je vis un rêve ! », se félicite Caroline Rockenbauer. Épanouie, elle reste concentrée sur le développement de son activité et continue à demander conseil autour d’elle. Prochaine étape : l’embauche d’un salarié.

La boutique de Néa, Montrond-les-Bains, 42
Reprise : 2017
Effectif : 1

Carole Polycarpo, 04 77 43 04 62
lyon-metropole.cci.fr/packreprise