Territoires

Quand la volonté de séduire a tout bon !

Publication : N° 11 septembre 2019

Attirer les entreprises et les talents, maintenir une dynamique commerciale, susciter les investissements, initier un développement plus durable… font aujourd’hui partie des attributions des territoires. Ceux-ci ne sont pas tout à fait des marques, mais ils s’en approchent dans leur volonté de convaincre et de séduire. Gros plan sur quelques initiatives locales réussies, conduites en partenariat avec la CCI.

Nul n’est besoin d’atteindre la taille et l’aura de Londres, Barcelone ou Lyon pour se lancer dans des opérations d’urbanisme commercial, de marketing territorial ou d’écologie industrielle. Toutes les collectivités, même de petite dimension, ont des enjeux à relever, des objectifs à atteindre pour satisfaire les habitants et les entreprises qui les ont choisis. Les rouages de la communication de territoire ne sont pas simples, mais il suffit parfois souvent d’oser…

Territoire d’envol : la nouvelle marque de la Communauté de communes de l’Est lyonnais (CCEL)

Depuis 2015, la CCEL travaille avec la CCI dans l’objectif d’augmenter la visibilité de son territoire, voisin de la Métropole de Lyon. Elle compte en effet ouvrir 800 hectares de foncier à destination des entreprises dans les 25 prochaines années, notamment sur la plaine de Saint-Exupéry, et vient de formaliser ses ambitions dans une stratégie de marketing territorial. Son nom : Territoire d’envol, en référence à l’aéroport Lyon Saint-Exupéry, infrastructure majeure de son périmètre. Avec cette bannière, il s’agit de montrer la singularité de la plaine de l’Est lyonnais, de renforcer sa visibilité et de faire la promotion des zones d’activités pour à la fois attirer de nouvelles PME et pérenniser celles déjà implantées. « La CCI nous a aidés à organiser des séminaires pour comprendre les attentes des entreprises et bâtir une stratégie de mise en valeur de nos atouts », indique Guillaume Ricaud-Peretti, chargé de communication à la CCEL.

Au printemps 2020, les premières actions seront lancées : un site internet, des comptes sur les réseaux sociaux dédiés aux entreprises – LinkedIn et Twitter –, une série de success-stories du territoire sur YouTube, un réseau des ambassadeurs (habitants), un réseau des forces vives (entreprises) et un think tank des grandes entreprises.

Guillaume Ricaud-Peretti
Chargé de communication à la CCEL.
Colombier-Saugnieu, 69

Le Chambon Feugerolles passe à l’offensive pour son commerce

Située à quelques kilomètres de Saint-Étienne et de Firminy, la ville du Chambon Feugerolles, 13 000 habitants, a vu petit à petit sa vie commerçante se déliter et ses fonds de commerce rester vacants. La municipalité a décidé d’agir pour redynamiser son centre-ville. « Lors d’un événement consacré au commerce, nous avons appris que la CCI proposait des aides dans ce domaine, nous avons candidaté et elle a répondu favorablement à notre demande, expose Michel Rochette, adjoint en charge de la vie économique. Les conseillers de la CCI ont mené une enquête auprès des habitants, afin de connaître leurs habitudes de consommation, leurs attentes… et auprès des commerçants pour recueillir des informations sur leurs fonctionnements, leurs clientèles, leurs chiffres d’affaires… À partir de ce diagnostic, ils ont défini des préconisations ». Le comité de pilotage, rassemblant les acteurs économiques, a ensuite élaboré une stratégie, dont les mesures s’échelonnent de l’automne 2019 au printemps 2020 : le marché occupant un parking déménage pour laisser les places libres, l’arrêt minute de la rue principale passe de 15 à 30 minutes avec un système de disque, un état des lieux des locaux vacants est réalisé, une agence de communication a été choisie pour créer des vitrophanies pour ces pas de porte…

« À moyen terme, nous souhaitons préempter l’un des locaux pour installer des boutiques éphémères et envoyer une newsletter d’informations aux commerçants, poursuit Laurence Gignoux, directrice générale adjointe du pôle Vie locale de la Ville.  Et nous allons démarcher des commerçants pour diversifier l’offre, avec notamment de l’habillement et de la culture-loisirs ». Actuellement, la commune compte 50 commerces à dominante alimentaire. Elle travaille en étroit partenariat avec l’association de commerçants pour redynamiser la vie économique. « Le comité de pilotage est bien impliqué sur ce dossier et a apprécié la collaboration avec les conseillers de la CCI, conclut Michel Rochette. Ils ont été disponibles, à l’écoute et force de propositions. C’est un travail long, mais qui peut porter ses fruits ».

Michel Rochette
Adjoint en charge de la vie économique de la Ville
Le Chambon Feugerolles , 42
Laurence Gignoux
Directrice générale adjointe du pôle Vie locale de la Ville
Le Chambon Feugerolles , 42

Saint-Étienne Métropole : croissance verte pour booster le territoire

À titre expérimental, Saint-Étienne Métropole (SEM) a ciblé la zone d’Andrézieux-Bouthéon pour mener une démarche d’Écologie industrielle territoriale (EIT). Objectif : réaliser des économies de ressources naturelles et d’énergies grâce à des synergies entre les entreprises du secteur de la plaine du Forez. « Proposé par la CCI, ce programme vise à mutualiser les échanges de flux de matières, d’eau et d’énergies entre les entreprises, à favoriser la création d’emplois et à accroître l’attractivité du territoire, tout en réduisant l’empreinte environnementale des activités économiques, explique Sylvie Fayolle, vice-présidente en charge du développement durable à SEM. La CCI, avec laquelle nous sommes liés par une convention relative à la transition énergétique, et plus précisément à l’économie circulaire,  assure la mobilisation des entreprises et le suivi des actions, apporte son expertise environnementale et joue un rôle d’interface ».

Sur les 633 entreprises contactées, seize ont été sélectionnés pour participer à la démarche EIT. Au fil des entretiens individuels menés, 83 possibilités de synergies ont été identifiées. « Nous avons créé une sorte de Bon coin des entreprises », poursuit l’élue. Par exemple, une PME ne jette plus ses chutes de métaux, qui sont devenues la matière première de son voisin ; une autre bénéficie d’un local pour son stock tampon ; un responsable qualité travaille dans différentes structures en temps partagé. « Nous ne militons pas pour une décroissance, bien au contraire, nous voulons dynamiser nos territoires via cette croissance verte synonyme de nouvelles compétitivités, précise Sylvie Fayolle. Les économies réalisées par les entreprises pourront être investies dans de nouveaux projets. Les PME boostent aussi leurs images auprès de leurs clients et de leurs marchés en valorisant cette démarche ». Prochaine étape pour SEM : étendre le dispositif EIT à une autre zone de son territoire.

Contacts CCI
Sandy Marion 04 77 43 04 72
Caroline Aubert 04 77 43 04 69

 

Sylvie Fayolle
Vice-présidente en charge du développement durable à SEM
Saint-Etienne, 42
800 hectares
de foncier à destination des entreprises sont prévus pour la plaine de l’Est lyonnais dans les 25 prochaines années.
13 000 habitants
Le Chambon Feugerolles bénéficie d'une stratégie pour redynamiser son commerce, avec des mesures qui s’échelonnent de l’automne 2019 au printemps 2020.
16 entreprises
d’Andrézieux-Bouthéon ont été sélectionnés sur les 633 contactées, pour participer à la démarche d’Écologie industrielle territoriale (EIT).