Comment j'ai fait pour ...

CONCEVOIR UN PROTOTYPE

Publication : N° 4 avril 2017

Pour développer un logiciel destiné à simuler la pose d’une prothèse chez un patient avant une chirurgie endovasculaire, DAVID PERRIN a sollicité les services de l’ENE afin de concevoir un prototype de l’interface visuelle.

1. Le problème

À la suite de six années de recherches effectuées dans le cadre de sa thèse baptisée Vers un outil d’aide à la décision pour le traitement des anévrismes par endochirurgie, David Perrin souhaite concrétiser ses travaux en créant Predisurge, un logiciel de dimensionnement et de personnalisation d’endoprothèses destiné à traiter les anévrismes de l’aorte : « Il s’agit d’aider les praticiens à optimiser la planification préopératoire de leurs interventions ». Mais la conception d’un tel logiciel requiert un savoir-faire en matière d’interface numérique et des financements non disponibles dans la startup.

David Perrin, Predisurge

2. La solution

« L’Espace Numérique Entreprises (ENE) nous a proposé d’intégrer le dispositif l’Usine numérique régionale afin de bénéficier d’un accompagnement », indique le dirigeant. Au printemps dernier, David Perrin conçoit alors un cahier des charges précis, avec les fonctionnalités requises comme l’affichage 3D des résultats de simulation et la visualisation d’images médicales. L’ENE a mobilisé les expertises de ses partenaires spécialisés dans la création de logiciels médicaux : « Durant six mois, l’ENE et ses prestataires ont développé la visualisation 3D et l’interface de simulation. Nous disposons aujourd’hui d’un prototype opérationnel que nous n’aurions pas pu réaliser seuls. C’est un gain de temps appréciable. Mais surtout, l’ENE nous a offert la conception de ce prototype, une chance inouïe pour une startup en phase de création.»

3. Les premiers résultats

David Perrin a effectué des tests pour développer le produit final. Ces essais grandeur nature permettent de démontrer le bien-fondé du futur service proposé. « La première étape de notre projet a été franchie avec succès, se félicite-t-il. Désormais, je me concentre sur l’optimisation du contenu médical et moins sur la technique. Je m’appuie sur les retours faits par de potentiels clients auprès desquels j’ai effectué des démonstrations ». Suivra une longue phase de tests cliniques, avant de commercialiser cette solution auprès des fabricants de prothèses et des médecins.

Predisurge, Saint-Etienne, 42
Création : 2017
Effectif : 3 associés
Lauréat du concours Ilab et prix Pépite

 

Florence Calero, 04 37 64 46 12
ene.fr