Edito

Pendant les travaux, la vente continue

Publication : N° 6 décembre 2017

TOUT SIMPLEMENT PARCE QUE NOS LOGIQUES D'HOMMES ET DE FEMMES D'ENTREPRISE NE SONT PAS CONCUES POUR BAISSER LES BRAS QUAND ON A L'INTIME CONVICTION QUE NOS ACTIONS, NOS SERVICES, NOS COMBATS SONT UTILES. Et rentables ! Les CCI sont de puissants instruments de la reconquête économique et de la croissance du pays. Leur performance n’est pas décrétée, mais validée par les réussites. Sept apprentis sur dix formés par les CCI occupent un emploi dans les six mois. Une entreprise accompagnée sur deux a vu son chiffre d’affaires à l’export augmenter et 90 % des entrepreneurs que nous conseillons suivent nos recommandations.
Ces dernières années, nous nous sommes copieusement réorganisés, car nous voulons assumer notre part de l’effort national sur la dépense publique. Nos structures sont mieux dimensionnées et concentrées sur le développement des TPE/PME, pour renforcer leur compétitivité, simplifier leurs démarches administratives et leur innovation, les aider à conquérir de nouveaux marchés ou à accélérer leur transformation numérique. J’ose dire que cette posture de conquête nous la devons, aussi, à notre qualité d’institution gouvernée par des chefs d’entreprise. Si nous étions un établissement public comme les autres, nous serions déjà hors-jeu. Adieu cette liberté de paroles, d’actions, d’engagement, et cette force de proposition bénéfique à notre tissu économique.
Une nouvelle baisse de 17 % des ressources fiscales des CCI a été inscrite au projet de loi de finances 2018, soit ! Cela risque d’être dévastateur à plus d’un titre, mais pendant les travaux, la vente continue. Nous restons actifs, professionnels, réactifs, agiles, utiles. Nous maintenons les projets, nombreux au sein de notre CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne : pour nos écoles, nos aéroports, les infrastructures à construire, ou le lancement imminent de CCI Store, une plateforme nationale sur laquelle le chef d’entreprise aura accès au meilleur du digital pour entreprendre et se développer.
Nous devrons probablement arrêter certaines offres, rationaliser encore nos achats, couper dans les subventions et envisager une nouvelle réduction des effectifs. Mais nous continuerons à être cette voix entrepreneuriale au service du développement économique.

Emmanuel Imberton
Président de la CCI LYON METROPOLE Saint-Etienne Roanne