Dossier

Le partage, c’est tendance

Publication : N° 6 décembre 2017
Le partage, c'est tendance

Et si on partageait… bureaux inoccupés, flottes de véhicules, matériel technique ou collaborateurs ? L’idée en tout cas fait son chemin dans les entreprises. Après la vague dite de la sharing economy, qui a d’abord touché les particuliers, le BtoB sharing frappe à la porte du business. Des PME de plus en plus nombreuses partagent locaux et compétences. Elles y gagnent sur tous les plans, financier et stratégique en premier lieu.

Quelques années déjà que les particuliers partagent avec de parfaits inconnus leurs maisons, leurs voitures, leurs perceuses ou leurs compétences ! Des dizaines de sites internet et de plateformes d’échanges se sont construits pour les aider à mettre en œuvre ces pratiques finalement millénaires, mais dont la généralisation à l’échelle planétaire – et dans de tels volumes – est, elle, parfaitement nouvelle. Cette sharing economy gagne les entreprises, qui disposent elles aussi de ressources peu ou pas utilisées : mètres carrés de bureaux ou d’entrepôts, flottes automobiles, machines à l’arrêt entre deux contrats, compétences humaines… « La prochaine vague des plateformes de réservation et de partage en ligne concernera les entreprises », affirme la banque d’investissement américaine Piper Jaffray dans un rapport publié en mars dernier, avec un chapitre entier sur le business sharing. Pour les auteurs, ce domaine va s’intensifier à mesure que les entreprises chercheront encore à réduire leurs dépenses opérationnelles, à valoriser leurs actifs et à partager ou sous-traiter leurs besoins de main-d’œuvre et d’intelligence. Exemplaire à ce titre, la success-story de Bureaux à Partager, qui permet à des entreprises de rentabiliser leurs mètres carrés de bureaux ou de salles de réunion temporairement inutilisés en les louant à d’autres. Par extension, et sous l’effet d’une culture digitale qui bouleverse l’organisation du travail, les espaces de coworking ont essaimé partout dans les grandes villes. Ils ont explosé à Lyon, où ils disposent même de leur plateforme (coworking.grandlyon.com), soutenue par la Métropole. On recense aujourd’hui une vingtaine d’espaces de travail collaboratifs entre Rhône et Saône, soit 8 000 m2 de bureaux utilisés mensuellement par plus de 1 300 coworkers. Au plan national, 500 de ces lieux ont ouvert cette année, contre 60 en 2012. Un bond de 700 % ! La famille Trigano, forte du succès de ses hôtels Mama Shelter, vient d’inaugurer dans le quartier de la Part-Dieu son Mama Works : 1 600 m2 à l’ambiance de campus américain, aussi studieux que récréatif. Les 230 postes de travail, en openspace ou fermés, ainsi que les sept salles de réunion, sont agrémentés d’épaisses moquettes et au centre de l’espace, un bar propose à volonté, des softs et des boissons chaudes. Les locataires bénéficient de douches, d’une salle de sport, d’un coin musique insonorisé… « Nous avons ouvert en juillet et affichons un taux d’occupation de 40 %. Les 100 % sont prévus dans un an », pronostique Serge Trigano. Surprenant et symptomatique de cette vague du BtoB sharing, il y a presque autant de salariés que de free-lance dans les espaces de coworking : respectivement 49,5 % et 50,5 % selon la récente enquête de Bureaux à Partager.

22 %
La proportion de patrons de TPE qui prêtent ou empruntent des ressources à d’autres petites entreprises.

“Le temps partagé crée une émulation cérébrale.”
Olivia Couppé de Kermadec
créatrice du réseau Aparté, Lyon (69)

36 %
La proportion d’utilisateurs de plateformes collaboratives en France, contre 19 % en Espagne, 8 % au Royaume-Uni ou 2 % à Chypre.
Source : Parlement européen, mai 2017.

1/2
Il y a presque autant de salariés que de free-lance dans les espaces de coworking : respectivement 49,5 % et 50,5 %.
Source : enquête 2016 de Bureaux à Partager (BAP) et La Fonderie.

LA BELLE VIE AU BEL AIR CAMP
Inauguré fin octobre, le Bel Air Camp propose à Villeurbanne des bureaux, ateliers privatifs, salles de réunion, à partager sur 34 000 m2 entre PME, startups ou groupes plus importants désireux de réaliser leur projet dans un cadre de travail favorisant l’épanouissement et un esprit de mutualisation des espaces, des moyens techniques, des expériences et des compétences.
Son Tech Park, le plus grand de la région, permet de créer n’importe quel type de prototype industriel au sein de ses 4 zones de prototypage rapide, d’usinage, d’assemblage et de travail du bois. Une belle terrasse et un potager collaboratif sont aussi là pour booster le bien-être au travail.

“L’idée de partager des ressources ou des compétences est entrée dans les mœurs.”
Alexis Chausse
Geparo

MAKE ME SHARE !

Le site youmakemeshare partage de manière ludique les actualités des start-ups de l’économie collaborative. On y découvre des idées originales, et pour certaines fort pratiques, d’échanges de biens ou de services. On s’immerge en outre au cœur des usages de cette génération Y, née avec internet et son champ des possibles.

youmakemeshare.fr

OUISHARE

Cette communauté, accélérateur d’idées et de projets, est dédiée à l’émergence de la société collaborative. Ses activités couvrent quatre domaines : l’animation de communautés, la production d’études, l’incubation et l’accélération de projets collaboratifs et la formation de professionnels ou entreprises.

ouishare.net