Industrie

Le futur est déjà là

Publication : N° 5 septembre 2017

 

Ils n’appartiennent pas au Cac 40, mais ils investissent massivement dans leur outil industriel pour le rendre plus compétitif et performant. Ils, ce sont ces patrons de PMI qui sont déjà à l’ère de l’usine du futur. Comment font-ils, pourquoi osent-ils ? Qu’y gagne l’industrie ? En premier lieu, une seconde jeunesse.

Parler d’usine du futur, c’est par définition évoquer quelque chose qui n’existe pas. Un exercice qu’affectionnent à peu près tous les patrons d’entreprise visionnaires. À la nuance près que l’usine du futur, pour la plupart d’entre eux, se construit tous les jours face à des enjeux permanents de production, d’organisation, d’image, de compétitivité, de qualité… Et que pour tous, même hyperconnectés, les ateliers de demain ne tireront pas un trait sur les employés humains, aux rôles certes différents, mais cruciaux. Dans 10 ans, c’est une certitude, certains ouvriers collaboreront avec leur exosquelette, manipuleront d’un doigt un bras robotisé qui soulèvera sans effort une pièce de 25 kilos ou s’activeront autour de cobots, ces robots humanoïdes autonomes à qui il faudra apprendre les process et la culture maison. Ce futur est en marche et offre à l’industrie française le renouveau dont elle a tant besoin.

48 780
Le nombre d'établissements industriels en Auvergne-Rhône-Alpes. Sur un total de 590 000 entreprises régionales. Sources : Insee
550
Le nombre d'entreprises régionales offreuses de solutions pour l'industrie du futur, dont 200 pour la digitalisation de la production.

Eric Van Eeckhout, directeur exécutif, Algoé ConsultantsAuteur d’une récente étude sur le sujet, Eric Van Eeckhout, directeur exécutif en charge des secteurs de l’industrie et des services chez Algoé Consultants, en atteste : « Au travers des pôles de compétitivité, des clusters, des initiatives portées par les collectivités, la CCI, les écoles, les industriels eux-mêmes, la dynamique locale est forte, très partenariale. J’ai le sentiment que la prise de conscience est réelle et que les patrons appréhendent bien les avantages de l’usine du futur : ouverture de marchés, amélioration de la valeur ajoutée de leurs produits, renforcement de la compétitivité via une meilleure efficacité de production, efficience énergétique, séduction auprès des jeunes diplômés… sans parler d’un facteur d’image non négligeable. Il ne faut néanmoins pas sous-estimer les bouleversements que cela peut engendrer à court terme en matière d’organisation, mais toutes les entreprises sont concernées, même les petites qui peuvent entrer dans le processus par briques. Et surtout, il y a en Auvergne-Rhône-Alpes un terreau tout particulièrement fertile : l’Alliance industrie du futur (AIF) a par exemple labellisé 5 entreprises « Vitrine »*, sur un total de 22 en France, ainsi que 30 PMI de la région lyonnaise présentant des expériences concrètes de transformation. Enfin, plus de 550 offreurs de solutions spécialisés officient dans la région, avec des compétences éprouvées ». Pour promouvoir cette offre, la CCI travaille à l’initiative de François Méon, son président de la délégation de Saint-Etienne, à l’organisation d’un salon convention d’affaires organisé en alternance avec la Biennale du design de Saint-Etienne. Un événement qui valorisera les initiatives, dévoilera les potentialités, ainsi que des applications grandeur nature, répondra aux besoins des entrepreneurs en quête de solutions et présentera les résultats de ceux qui ont osé. Car du côté des entrepreneurs, nombreux sont les défricheurs convaincus de la nécessité de se transformer. Parmi ces entreprises de toute taille et aux ambitions multiples, il y a celles qui priorisent l’enjeu qualité, celles qui poussent sur la rentabilité, celles qui veulent se réorganiser, celles encore qui souhaitent franchir un cap de productivité.

* Baud Industries, Air Liquide, SNCF, Areva, Poclain

Contacts CCI
Florence Balayn, Amélioration de la productivité et marché aéronautique 04 72 40 57 04
Barbara Prot, Industrie du futur 04 72 40 56 26

www.lyon-metropole.cci.fr

“Nous souhaitons créer, en 2018 à Saint-Etienne, un événement pour promouvoir l'usine du futur”
François Méon
président de la délégation CCI de Saint-Etienne
78 %
La part des dirigeants considérant l'industrie du futur comme un sujet majeur.
PERFORMANCE PME
Ce programme administré par la CCI et financé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l’Union européenne, poursuit un seul objectif : rendre l’industrie locale meilleure ! Mieux organisée en production, plus fluide dans la relation avec ses clients, plus qualitative en termes de produits, de services ou de stocks, plus opérante dans son management et sa collaboration avec les fournisseurs… Décliné en 4 actes – Performance PME Flash / Performance PME Ciblé / Performance PME Global / Performance PME lean management – il s’adresse aux TPE-PME-PMI. Selon la formule choisie, l’accompagnement varie de 1 à 20 mois et de 3 à 19 demi-journées de conseil. Florence Balayn / 04 72 40 57 04 Benoit Cellier / 04 72 40 82 55
“Notre région présente de réels atouts en impression 3D, en chimie verte et en santé du futur.”
Nicolas Millet
directeur industrie à la CCI

GUIDES PRATIQUES

La Fédération des industries mécaniques (Fim) a publié un guide de l’usine du futur. Téléchargeable en ligne, il dresse les enjeux et apporte des solutions pratiques via des fiches thématiques dans 5 grands domaines : impact sociétal, homme et transformation numérique, environnement, outils numériques et nouvelles technologies.

industriedufutur.fim.net

à lire aussi le livre blanc d’EY.
www.ey.com

REGION DE SOLUTIONS

La CCI de Région a recensé les offreurs de solutions pour l’industrie du futur. Elle a comptabilisé 550 sociétés régionales présentant des capacités de production ou de services en la matière, dont le potentiel est promu en France et à l’international en lien avec Business France.
Un annuaire de ces offreurs de solutions sera bientôt disponible en ligne, où il sera possible de se référencer.

www.auvergne-rhone-alpes.cci.fr