Financement des PME

L’appel à la foule

Publication : N° 7 avril 2018

Crowdfunding, crowdgiving, crowdlending, crowdequity… le financement participatif par la « foule » s’installe dans le paysage financier des entreprises. Les montants collectés sur les différentes plateformes françaises ont cru de 800 % entre 2013 et 2017, pour atteindre 336 millions d’euros l’an dernier, selon le baromètre KPMG. De quoi séduire la jeune génération des entrepreneurs qui a grandi avec internet, mais pas seulement !

Pour parler affaires aujourd’hui, il faut maîtriser le langage des banquiers, des investisseurs, des experts-comptables… et aussi l’anglais ! Les mots fusent dans la langue de Shakespeare - crowd (foule), funding (financement), lending (prêt), bankers (banquiers), assets (les actifs), private equity (capital-investissement), pitch (présentation)… témoins d’une finance elle aussi bouleversée par la digitalisation de la société, et où émergent de nouvelles façons de collecter des fonds pour les entreprises. Le crowdfunding en France est un marché dynamique, à l’écosystème vibrant. « Beaucoup de PME et de TPE ont intégré l’existence de leviers importants de financement au-delà des systèmes classiques, indique Cyril Fromager, président du directoire de Rhône-Alpes PME Gestion. L’ouverture de son capital, par exemple, est aujourd’hui vécue comme une opportunité, non plus comme une contrainte synonyme de privation de liberté. C’est un mode de gestion, une mécanique passée dans les mœurs. Les investisseurs ne cherchent pas à prendre le contrôle ; ils sont là pour jouer leur rôle dans la croissance des entreprises et créer de la valeur à terme ». La bonne nouvelle parallèle, c’est que l’argent est là, dans des proportions intéressantes « Nous sommes au pic de ces 20 dernières années, révèle Cyril Fromager. Notre métier du capital-investissement, tout particulièrement, s’est renforcé. Les acteurs sont nombreux, matures, conscients des rentabilités à atteindre et des risques à assumer ». Sur un total d’une centaine d’affaires analysées l’an dernier, Rhône-Alpes PME Gestion a investi 10 millions d’euros dans 7 entreprises, pour moitié issues des secteurs traditionnels et pour moitié de la nouvelle économie. Évidemment, cet investisseur professionnel pousse très en profondeur son décryptage des dossiers. Parmi les critères qui font la différence : la capacité à la fois humaine et technique des entreprises à exécuter leur stratégie, et donc à gérer les aléas qui surviendront. Le dirigeant est jugé sur la clarté de son business plan, la justesse de ses priorités et ses facultés à synthétiser. « Comme pour un dossier présenté à une banque, il convient d’afficher de solides preuves de marché, confirme Patrick Parat, président de la commission Industrie et services de la CCI et dirigeant de CMS Industrie. L’offre de l’entreprise candidate doit répondre à une demande quantifiable et réelle à court ou moyen terme sur le marché ».

Contacts CCI
Guillaume Giner / 04 26 68 38 18
Pauline Goy / 04 26 68 38 15
www.lyon-metropole.cci.fr/finance

“La finance alternative est une belle machine qui avance vite.”
Ludovic Gasne
Gérant de Think'Ax, La Pacaudière, 42
HUBFI.FR
Initiative régionale, ce hub du financement en accès libre et gratuit oriente le chef d’entreprise vers la solution la plus adaptée à son besoin de financement : subventions, prêts, garanties, fonds propres… Pratique et efficace.
336,2 M€
La somme totale levée via le financement participatif en 2017. Source : Baromètre KPMG du crowdfunding
385,1 MD€
Le total des crédits mobilisés par les banques en 2016, en faveur de 1,1 million de TPE-PME. Source : Fédération bancaire française, 2016

Dans l’idée d’aider les entrepreneurs à renforcer leur potentiel de séduction, la CCI propose ainsi différentes formules. Pilier de son volet « formation-accompagnement », le programme Finance PME, conçu pour expliciter les fondamentaux de la gestion financière : analyse de la trésorerie, lecture des états financiers, mise en place d’indicateurs clés… Éligible au dispositif régional Ambition PME, ce programme peut être financé par la Région à hauteur de 70 %. Le cas échéant, il se complète de l’offre Levée de fonds, plutôt destinée à des start-ups. « À l’occasion de 4 jours en collectif et de 4,5 jours de suivi individuel, nous assistons le dirigeant dans la rédaction de son business plan, de son pitch et nous validons le besoin d’une levée de fonds. Je ne saurais que trop recommander de s’inscrire à ce type de formation ! », poursuit Patrick Parat.

Dans cette nouvelle jungle du financement par la foule, trois formes d’intervention coexistent : le crowdgiving (ou don contre don), le crowdlending pour des levées de fonds sous la forme de prêts allant en moyenne jusqu’à 1 million d’euros et le crowdequity pour des opérations de haut de bilan en capitaux propres jusqu’à 2,5 millions d’euros. La CCI a aussi lancé Go Funding, à l’attention de jeunes entreprises innovantes ou « matures » ayant besoin de renforcer leurs fonds propres rapidement ou de contracter un prêt. Outre une assistance individuelle, Go Funding permet d’accéder aux plateformes de financement participatif. Sur le segment du prêt, une fois le projet accepté par l’une de ces plateformes, un mois de patience suffit pour obtenir les fonds, sans caution ni garantie, et avec l’assurance d’une communication associée conséquente. Sur le segment du crowdequity, quatre entreprises ont levé 1,3 million d’euros l’an dernier. Les analystes sont formels, tant que la croissance restera dynamique, le financement participatif ne s’essoufflera pas. Les PME régionales, elles, s’engouffrent dans cette brèche juteuse.

 

LES-AIDES.FR
Ce site des CCI recense les différentes aides aux entreprises, classées par domaine : création-reprise, international, innovation, difficultés de trésorerie, croissance, environnement… Il indique également les appels à projets, par région, proposés par les organismes publics.
100
Le nombre d'entreprises accompagnées chaque année par la CCI dans leur stratégie financière.
9/10
9 PME sur 10 obtiennent leurs crédits d'investissement et 8 PME sur 10 ont un accord pour des crédits de trésorerie. Source : Fédération bancaire française, 2016
1 000 MD€
Le marché mondial du crowdfunding en 2020 selon Forbes.