Immobilier d'entreprises

L’aire métropolitaine séduit

Publication : N° 10 avril 2019

Choix capital dans la vie d’une entreprise : l’adresse où elle posera ses bureaux ou ses locaux industriels. Capital en termes de coûts fixes, mais aussi d’image, de productivité et de bien-être pour les collaborateurs. De nombreuses sociétés du Rhône et de la Loire ont un projet immobilier, dont une grande majorité à l’achat. La CCI leur donne rendez-vous au Ciel, le premier Carrefour de l’immobilier d’entreprise, les 19 et 20 juin prochains.

En 2018, le marché de l’immobilier d’entreprise de la métropole lyonnaise a battu tous les records avec 1,2 milliard d’investissements ! Et les nombreux projets annoncés ou en cours de développement vont encore accélérer cette croissance. D’ici 2021, plusieurs livraisons d’immeubles significatifs sont prévues, notamment celle du Silex à la Part-Dieu (25 527 m2) et de Park View à Villeurbanne (22 355 m2) puis celle de l’immeuble Jardins de Lou à Gerland (20 355 m2), quartier qui caracolait en tête de la commercialisation dans le tertiaire l’an dernier, avec 69 000 m2 placés. Quant aux valeurs locatives moyennes, elles affichent une légère hausse sur tous les segments, que ce soit en centre-ville ou en périphérie, dans le neuf ou la seconde main. Les loyers haut de gamme atteignent un niveau de 325 euros/m² à la Part-Dieu et se maintiennent à 300 euros en Presqu’Île ; ils devraient encore croître l’an prochain.

À Saint-Étienne, l’immobilier pour-suit son développement, misant sur des prix du foncier attractifs, un tissu industriel diversifié et un positionnement stratégique au cœur de la région. L’agglomération de Roanne, pour sa part, attire en raison de sa qualité de vie, d’un maillage économique s’articulant autour de leaders économiques, d’un tissu de PME dense et d’un accès amélioré par l’A89.

“Les PME à la recherche de petites surfaces entre 50 et 500 m² sont notre cible prioritaire. Il y a une véritable demande sur ce type de produits qui ne sont pas toujours faciles à identifier.”
Philippe Valentin
Vice-président de la CCI

Le quartier de Chateaucreux, à Saint-Etienne, est actuellement l'objet de chantiers visant à le transformer en quartier d'affaires.

En 2018, les valeurs locatives moyennes ont affiché une légère hausse sur tous les segments, que ce soit en centre-ville ou en périphérie, dans le neuf ou la seconde main.

45 % DES ENTREPRISES ONT UN PROJET D'EXTENSION Forte de ces bases solides et d’une forte demande émanant des entreprises, la CCI a décidé de lancer la 1re édition du Carrefour de l’immobilier d’entreprise (Ciel). Tertiaire, centres logistiques, bâtiments industriels et de production, l’ensemble de l’offre sera regroupé autour de 50 exposants, les 19 et 20 juin prochains au Palais de la Bourse. L’enjeu est d’apporter une réponse concrète aux entreprises en recherche de locaux, mais aussi de contribuer au rayonnement et à l’attractivité de l’aire métropolitaine et à l’implantation de nouvelles entreprises. D’autant que celles-ci sont nombreuses à envisager un déménagement ou l’achat d’un bien immobilier, selon les résultats d’une étude conduite en fin d’année dernière par la CCI auprès de plus de 1 000 entreprises de toute taille, issues de l’industrie et des services, de l’aire métropolitaine  Lyon-Saint-Étienne-Roanne. Près de 13 % des sociétés interrogées ont en effet un projet immobilier à court ou moyen terme – dont 77 % à l’achat – et 45 % nourrissent un projet d’extension.

UN RICHE PROGRAMME DE CONFERENCES ET D'ATELIERS « Nous sommes très régulièrement sollicités sur la question immobilière, atteste Arnaud Wigniolle, responsable du pôle événements et salons de la CCI. Les locaux sont parfois un facteur limitant pour certaines d’entre elles et de nombreuses startups en forte croissance hésitent encore à s’engager sur des baux classiques ». Le Ciel, outre la présence d’exposants et de partenaires faisant référence, s’articulera donc autour de conférences et d’ateliers. Au programme par exemple : la conduite du changement ; l’immobilier et les ressources humaines ; la qualité de vie au travail ; l’évolution des différents marchés ; les disponibilités dans l’aire métropolitaine ; la gestion des risques (amiante, pollutions, site Seveso) ; l’efficacité énergétique des bâtiments ; l’accessibilité ou encore la valorisation des friches industrielles.

PRATIQUE

19 juin > 16h à 22h
20 juin > 10h à 16h
Palais de la Bourse, Lyon

www.carrefour-immobilier-entreprise.fr

www.lyon-metropole.cci.fr

04 72 40 57 73

A LOUER !
La CCI a fait construire à Neulise, près de Roanne, un bâtiment à vocation industrielle et de services aux entreprises. Il se compose de 8 lots de 390 m2, proposés à la location au prix de 45 €/m2/an. Des bureaux sont également à louer dans un immeuble situé au 7 place des Minimes à Roanne. Tarif à partir de 100 €HT/mois. Contact : 04 77 44 54 90
331 000 m²
La superficie de bureaux commercialisés en 2018 à Lyon, ce qui place la ville au 1er rang après Paris.

Question à...

Benoît de Fougeroux, président de la Fnaim Entreprises du Rhône

LYON EST UNE VILLE ATTRACTIVE EN TERMES D'IMMOBILIER D'ENTREPRISES ?

Elle n’affiche évidemment pas le même rayonnement que Paris, mais elle est de très loin la première place régionale, devant Lille, Toulouse et Bordeaux. En île-de-France, deux millions de m2 de bureaux ont été commercialisés en 2018, contre 331 000 à Lyon. Mais pour la première fois, le marché lyonnais a largement dépassé le seuil des 260 000 m2, moyenne des cinq dernières années. Sur le segment des locaux industriels, Lyon a placé 460 000 m2 de biens en 2018, contre 900 000 m2 à Paris. Le bassin industriel étant très actif, il porte pour une large part la vigueur du marché. Un autre élément important dans le tertiaire est le volume de transactions réalisé en neuf. 52 % des locations sont des premières mains, ce qui montre que les entreprises profitent d’un déménagement pour donner une impulsion, entrer dans une dynamique de changement.

229 €
Le loyer moyen dans le centre de Lyon par m² et par an.
481 000 m²
L'offre de bureaux disponibles à Lyon à un an.