Onlylight

La filière lumière rayonne

Publication : N° 4 avril 2017

Du 13 au 15 juin, Onlylight s’installe à Eurexpo. Porté par le cluster Lumière, ce nouvel événement du secteur de l’éclairage entend fédérer les acteurs nationaux, répondre aux attentes des professionnels, créer des synergies et mettre en avant les innovations.

Comment bien éclairer son commerce pour mieux vendre ? Quelles   lumières choisir pour un bureau, une salle de classe, un hôpital ou encore un parc afin que salariés, élèves, patients ou promeneurs bénéficient d’un meilleur confort ? Telles sont les questions, et bien d’autres, abordées de façons pragmatique, moderne et prospective sur le Village des Nouveaux usages de la lumière. Articulé en 5 champs – éclairer pour apprendre, pour vivre la ville, pour travailler, pour vendre et pour la santé – cet espace, où les grands donneurs d’ordre exposent leurs réalisations innovantes et animent des ateliers, constitue le cœur du salon Onlylight qui se tient du 13 au 15 juin à Eurexpo. Trois zones gravitent autour de cet espace : éclairage public et urbain, éclairage intérieur et solutions pour l’éclairage. Ce sont ainsi tous les acteurs du secteur qui convergent vers ce premier événement national.

“Lumen, future cité de la lumière, sera un hub français pour professionnels, usages et business, cristallisant tous les mouvements de la filière.”
Philippe Badaroux
président du cluster Lumière

Lyon illuminée

Lyon, l’une des plus grandes villes de la lumière, se devait d’avoir un événement, et bientôt un lieu, dédiés à la filière de l’éclairage.

Initié par le cluster Lumière, en coordination avec les groupements et associations professionnels, et organisé par Atoliis, ce salon attend près de 3 000 utilisateurs et prescripteurs tels que collectivités locales, industries, secteur tertiaire, commerces, promoteurs, constructeurs, architectes, entreprises d’électricité… Les visiteurs peuvent y exprimer leurs besoins, rencontrer des clients ou partenaires, participer à des tables rondes et conférences-débats traitant par exemple du modèle économique de la Led, des risques de la Led bleue, de l’éclairage durable, de l’attractivité des stations de montagne grâce à l’éclairage, de l’éclairage des salles de classe pour la concentration, ou encore des solutions pour la ville intelligente. Des invités locaux et internationaux apportent idées et points de vue pour faire bouger et avancer ce sujet très transversal et central à l’heure de la transition énergétique.

« Notre volonté est de rassembler, de mettre en valeur les innovations, d’aborder les enjeux d’aujourd’hui et de demain et de donner enfin la visibilité à cette grande filière économique actuellement morcelée », déclare Philippe Badaroux, président du cluster Lumière. L’une des vocations de ce réseau national est de fédérer l’ensemble des acteurs. Pour mieux y parvenir, il vient de réaliser une étude qualitative afin de caractériser et de cartographier la filière ; d’autant qu’avec les nouvelles technologies, elle comprend de plus en plus de métiers, allant de la conception à l’installation en passant par l’optique, le pilotage et la détection. Une étude quantitative complétera les données permettant d’évaluer ce que pèse ce secteur économique.

Né à Lyon en 2008, le cluster Lumière a pour ambition de répondre aux grands enjeux de l’éclairage, à savoir : le challenge de la maîtrise énergétique, les tendances socio-économiques fortes et la révolution Led. En tant que centre de référence et interface pour les entreprises, il favorise les échanges, crée des opportunités de business en donnant du sens et promeut la diversité des activités et des métiers. Ce réseau de compétences déploie d’autres projets pour impulser une dynamique pérenne et accompagner le bouleversement des habitudes. Sur la base de son leitmotiv – « rapprocher innovations et usages » –, il a ainsi engagé un autre projet fondateur, la création de Lumen-la Cité de la Lumière, un bâtiment emblématique dont l’opération est confiée au groupe Cardinal. Lyon, l’une des plus grandes villes de la lumière, se devait d’avoir un événement, et bientôt un lieu, dédiés à la filière de l’éclairage. Cette plateforme abritera des laboratoires français, des fabricants, des bureaux d’études, des architectes concepteurs de la lumière, des installateurs, des formateurs, des designers, un showroom, une zone de démonstration, un incubateur, des startups, des bureaux d’organisations professionnelles… Associant R&D, business, rencontre et événementiel également pour le grand public, ce lieu unique est destiné à faire rayonner l’excellence lyonnaise, régionale et française. Il verra le jour à La Confluence en 2019.

Infos et inscriptions :
http://onlylight-event.com/
http://www.clusterlumiere.com/

 

Actions internationales
Cette année, le cluster Lumière accompagne les entreprises sur des salons à Düsseldorf, Dubaï et effectue une mission « sourcing et technologies » lors d’un événement à Hong Kong.

170
Le nombre d’entreprises, à 72% régionales, adhérentes au cluster Lumière

100
Le nombre d’exposants professionnels pour animer Onlylight

Question à…

 Philippe Badaroux, président du cluster Lumière

Philippe Badaroux, président du cluster LumièrePourquoi venir au salon Onlylight ?

Afin de trouver des réponses à ses interrogations en matière d’éclairage, afin de mieux intégrer les innovations technologiques pour être plus performant et bien sûr, pour rencontrer les clients de demain. Au lieu de partir de l’offre, nous proposons un salon de la demande et des usages afin d’être plus pertinent et concret.

Création d’un campus lumière

Autre projet fondateur du cluster, le lancement d’un Campus Lumière en partenariat avec le rectorat de Lyon. Objectif : sensibiliser les futurs professionnels aux nouvelles technologies de l’éclairage ainsi qu’aux aspects de santé, confort et bien-être afin qu’ils puissent bien conseiller leurs clients. Les premiers modules de formation seront mis en place à la rentrée prochaine.

5 500 m²
La surface de Lumen-La Cité de la Lumière qui devrait ouvrir en 2019 à la Confluence

Du 13 au 15 juin, Onlylight s’installe à Eurexpo. Porté par le cluster Lumière, ce nouvel événement du secteur de l’éclairage entend fédérer les acteurs nationaux, répondre aux attentes des professionnels, créer des synergies et mettre en avant les innovations.

Comment bien éclairer son commerce pour mieux vendre ? Quelles   lumières choisir pour un bureau, une salle de classe, un hôpital ou encore un parc afin que salariés, élèves, patients ou promeneurs bénéficient d’un meilleur confort ? Telles sont les questions, et bien d’autres, abordées de façons pragmatique, moderne et prospective sur le Village des Nouveaux usages de la lumière. Articulé en 5 champs – éclairer pour apprendre, pour vivre la ville, pour travailler, pour vendre et pour la santé – cet espace, où les grands donneurs d’ordre exposent leurs réalisations innovantes et animent des ateliers, constitue le cœur du salon Onlylight qui se tient du 13 au 15 juin à Eurexpo. Trois zones gravitent autour de cet espace : éclairage public et urbain, éclairage intérieur et solutions pour l’éclairage. Ce sont ainsi tous les acteurs du secteur qui convergent vers ce premier événement national.

“Lumen, future cité de la lumière, sera un hub français pour professionnels, usages et business, cristallisant tous les mouvements de la filière.”
Philippe Badaroux
président du cluster Lumière

Lyon illuminée

Lyon, l’une des plus grandes villes de la lumière, se devait d’avoir un événement, et bientôt un lieu, dédiés à la filière de l’éclairage.

Initié par le cluster Lumière, en coordination avec les groupements et associations professionnels, et organisé par Atoliis, ce salon attend près de 3 000 utilisateurs et prescripteurs tels que collectivités locales, industries, secteur tertiaire, commerces, promoteurs, constructeurs, architectes, entreprises d’électricité… Les visiteurs peuvent y exprimer leurs besoins, rencontrer des clients ou partenaires, participer à des tables rondes et conférences-débats traitant par exemple du modèle économique de la Led, des risques de la Led bleue, de l’éclairage durable, de l’attractivité des stations de montagne grâce à l’éclairage, de l’éclairage des salles de classe pour la concentration, ou encore des solutions pour la ville intelligente. Des invités locaux et internationaux apportent idées et points de vue pour faire bouger et avancer ce sujet très transversal et central à l’heure de la transition énergétique.

« Notre volonté est de rassembler, de mettre en valeur les innovations, d’aborder les enjeux d’aujourd’hui et de demain et de donner enfin la visibilité à cette grande filière économique actuellement morcelée », déclare Philippe Badaroux, président du cluster Lumière. L’une des vocations de ce réseau national est de fédérer l’ensemble des acteurs. Pour mieux y parvenir, il vient de réaliser une étude qualitative afin de caractériser et de cartographier la filière ; d’autant qu’avec les nouvelles technologies, elle comprend de plus en plus de métiers, allant de la conception à l’installation en passant par l’optique, le pilotage et la détection. Une étude quantitative complétera les données permettant d’évaluer ce que pèse ce secteur économique.

Né à Lyon en 2008, le cluster Lumière a pour ambition de répondre aux grands enjeux de l’éclairage, à savoir : le challenge de la maîtrise énergétique, les tendances socio-économiques fortes et la révolution Led. En tant que centre de référence et interface pour les entreprises, il favorise les échanges, crée des opportunités de business en donnant du sens et promeut la diversité des activités et des métiers. Ce réseau de compétences déploie d’autres projets pour impulser une dynamique pérenne et accompagner le bouleversement des habitudes. Sur la base de son leitmotiv – « rapprocher innovations et usages » –, il a ainsi engagé un autre projet fondateur, la création de Lumen-la Cité de la Lumière, un bâtiment emblématique dont l’opération est confiée au groupe Cardinal. Lyon, l’une des plus grandes villes de la lumière, se devait d’avoir un événement, et bientôt un lieu, dédiés à la filière de l’éclairage. Cette plateforme abritera des laboratoires français, des fabricants, des bureaux d’études, des architectes concepteurs de la lumière, des installateurs, des formateurs, des designers, un showroom, une zone de démonstration, un incubateur, des startups, des bureaux d’organisations professionnelles… Associant R&D, business, rencontre et événementiel également pour le grand public, ce lieu unique est destiné à faire rayonner l’excellence lyonnaise, régionale et française. Il verra le jour à La Confluence en 2019.

Infos et inscriptions :
http://onlylight-event.com/
http://www.clusterlumiere.com/

 

Actions internationales
Cette année, le cluster Lumière accompagne les entreprises sur des salons à Düsseldorf, Dubaï et effectue une mission « sourcing et technologies » lors d’un événement à Hong Kong.

170
Le nombre d’entreprises, à 72% régionales, adhérentes au cluster Lumière

100
Le nombre d’exposants professionnels pour animer Onlylight

Question à…

 Philippe Badaroux, président du cluster Lumière

Philippe Badaroux, président du cluster LumièrePourquoi venir au salon Onlylight ?

Afin de trouver des réponses à ses interrogations en matière d’éclairage, afin de mieux intégrer les innovations technologiques pour être plus performant et bien sûr, pour rencontrer les clients de demain. Au lieu de partir de l’offre, nous proposons un salon de la demande et des usages afin d’être plus pertinent et concret.

Création d’un campus lumière

Autre projet fondateur du cluster, le lancement d’un Campus Lumière en partenariat avec le rectorat de Lyon. Objectif : sensibiliser les futurs professionnels aux nouvelles technologies de l’éclairage ainsi qu’aux aspects de santé, confort et bien-être afin qu’ils puissent bien conseiller leurs clients. Les premiers modules de formation seront mis en place à la rentrée prochaine.

5 500 m²
La surface de Lumen-La Cité de la Lumière qui devrait ouvrir en 2019 à la Confluence