Édito

Je veux une CCI à Saint-Étienne aussi agile que vos entreprises

Publication : N° 10 avril 2019

L’engagement que je viens d’accepter, et pour lequel je mesure la confiance qui m’est accordée, n’est pas anodin. Il constitue un défi formidable, passionnant, exigeant, au service des entrepreneurs de Saint-Étienne et de Loire Sud.

Dans la droite ligne du Business book 2018-2021 de notre CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne, et aux côtés du président Emmanuel Imberton, je souhaite porter une nouvelle dynamique pour le territoire stéphanois et ses 26 000 entreprises. Certaines sont les héritières de la grande tradition industrielle de notre bassin ; d’autres exercent dans les services ou le commerce ; toutes sont animées par ce génie proprement stéphanois de l’innovation, de l’invention, du coup d’avance !

Irène Breuil
Présidente de la CCI à Saint-Étienne

Je porte désormais avec les équipes de la CCI la responsabilité de vous accompagner, de vous soutenir dans votre développement, d’être un véritable accélérateur de croissance grâce à des conseils avisés, des accompagnements spécifiques. Pour ce faire, notre CCI métropolitaine est une chance ! Elle permet de mutualiser les expertises, de faire émerger des synergies, de mettre en réseau les acteurs et d’initier des programmes créateurs de valeur sur ce bassin économique parmi les plus dynamiques de France. Faciliter votre vie de chef d’entreprise, être votre business partner, donner les impulsions nécessaires et gérer notre CCI en entrepreneur dans l’actuel contexte de baisse des ressources, voilà ce à quoi nous nous destinons. Sur ce territoire Saint-Étienne Loire Sud aux formidables ressources et potentiels, mais confronté à des problèmes récurrents sur le sujet de ses infrastructures et de son positionnement au cœur de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes, cela passera évidemment par des actions spécifiques.

Nous sommes dans une phase de rebond. Les efforts consentis ces dernières années pour redynamiser le territoire portent leurs fruits. En symboles : le design industriel, bien sûr, qui attire talents et projets, mais aussi la tertiarisation de l'économie et la reconversion réussie de nos PMI dans des secteurs à haute valeur ajoutée, comme la mécanique, le textile médical ou l'optique. Nous viendrons en appui, par exemple en poussant le programme Go Fab dédié à l’usine du futur, et créé à Saint-Étienne. En 2020, un grand événement consacré à cette révolution de l’industrie numérique sera organisé dans notre ville. Grâce au futur lanceur-incubateur « Gastronomie, hôtellerie, métiers de bouche et arts de la Table » mis en œuvre avec nos partenaires  - Saint-Étienne Métropole, la Cité du design et l’Institut Paul Bocuse -, nous apporterons notre pierre à l’édifice d’une plus grande attractivité territoriale et valoriserons les talents sur ces filières de rayonnement essentielles. En tant que membre du bureau de French Tech One Lyon Saint-Étienne, nous serons vigilants à ce que les start-ups ligériennes profitent du même écosystème qu’à Lyon. L’accent sera mis également sur l’accompagnement des créateurs d’entreprise, au travers du Forum de l’entrepreneuriat – un très bel événement – et de l’accompagnement d’une centaine de créateurs dans le programme Je lance mon projet en Auvergne-Rhône-Alpes*. Plus spécifiquement à destination des commerçants, nous développerons encore le salon du e-commerce Click&Shop pour lui conférer un rayonnement au moins régional dans les trois années à venir.

Enfin, je m’y engage, la CCI à Saint-Étienne sera offensive pour contribuer à améliorer les infrastructures et les mobilités de demain. Elle s’intéressera à toutes les solutions innovantes et durables susceptibles de désenclaver le territoire, en intégrant tous les modes de transport et en valorisant l’utilité de l’aéroport de Saint-Étienne Loire pour les besoins du tissu économique local.

Irène Breuil
Présidente de la CCI à Saint-Étienne