Numérique

#jadopteledigital

Publication : N° 10 avril 2019

La transformation numérique est sur toutes les lèvres. Mais davantage qu’un sujet de conversation, cette mutation doit devenir une composante essentielle de toute stratégie d’affaires : pour améliorer l’expérience client, optimiser la productivité… et survivre dans un environnement concurrentiel. Exemples d’entrepreneurs à l’aise dans leur costume numérique

L’enjeu d’une stratégie de transformation numérique au sein des sociétés françaises n’est plus à énoncer. Les études parlent d’elles-mêmes : les outils de CRM (gestion de la relation client) font gagner jusqu’à 30 % de son temps global à une entreprise, tandis que le commerce en ligne a contribué à 40 % de la croissance totale des ventes en France l’an dernier. Face à un marché globalisé fortement concurrentiel et poussées par les ruptures technologiques, les PME n’ont plus le choix : se digitaliser ou disparaître. Un constat partagé au plus haut niveau de l’État par la voix de son ministre de l’Économie, Bruno Lemaire, qui prévient  : « L’économie française sous-performe. Le tissu économique est toujours trop fragile, par manque de robotisation et de digitalisation. Si nos TPE et PME ne se digitalisent pas, elles seront laminées ». Le virage numérique est à prendre pour développer son activité, sa visibilité et se positionner au sein d’un écosystème en perpétuelle évolution.

Lancée à l’automne dernier avec l’appui des CCI, la plateforme France Num, www.francenum.gouv.fr, accompagne les PME dans cette évolution, via des témoignages de dirigeants, des conseils et des mises en relation avec des organismes prescripteurs sur les enjeux liés à la digitalisation. Visibilité sur internet, vente en ligne, recrutement, utilisation des données, amélioration des processus internes… autant de besoins que France Num traite grâce à un réseau de 900 conseillers de terrain baptisés activateurs. Une mobilisation qui devrait permettre aux entreprises hexagonales de combler leur retard et de rattraper leurs concurrents européens. D’autant que l’initiative gouvernementale entend lever l’un des principaux freins à la digitalisation : son financement. Avec Bpifrance et la Banque européenne d’investissement, une nouvelle offre de prêts dédiés au développement numérique est proposée, en priorité des projets de moins de 25 000 Ä. Leur remboursement s’étalera sur des périodes longues de 5 à 7 ans. Les entreprises disposent aujourd’hui de toutes les cartes pour repenser leur offre au regard de l’expérience et des attentes des clients, pour trouver de nouveaux débouchés, fidéliser leur clientèle ou gagner en productivité. Gros plan sur six d’entre elles ayant récemment bénéficié d’une aide de la CCI et d’Entreprises & Numérique (ENE).

89 %
des ETI considèrent que le digital va transformer leur modèle d’affaires. Source : 3e baromètre de la maturité digitale des ETI, réalisé par le cabinet EY et le fonds d’investissement Apax Partners, février 2019
11 %
Le taux des PME utilisant quotidiennement des outils numériques. Source : La digitalisation des PME françaises, rapport Deloitte, décembre 2017

SUNAERO

50 COLLABORATEURS, GENAY

LE DÉFI

Œuvrant dans l’ombre des grands groupes aéronautiques mondiaux et de nombreuses armées de l’air, Sunaero conçoit et développe des solutions pour la détection, la réparation des fuites de carburants et le contrôle d’étanchéité. Fondée en 1988, l’entreprise poursuit deux objectifs au service de ses clients : réduire le temps d’im- mobilisation et optimiser les procédures de maintenance.

L’IDÉE

« Nous avons développé Wings’up, un ou- til digital se rapprochant du CRM, pour organiser les opérations de maintenance d’un client à distance de- puis nos sites de Genay, de Nashville et de Malaisie, explique Thierry Regond, vice-président de Sunaero. Depuis une tablette ou un ordinateur, nos techniciens peuvent contrôler et assister les opérateurs : des phases du diagnostic au certificat de conformité en passant par la sélection du matériel nécessaire. Nous offrons ainsi une prestation de services à haute valeur ajoutée ». Testée chez une centaine de clients, dont Airbus, Air France et Dassault, l’innovation reçoit un accueil très positif : « Facile d’utilisation, elle permet de palier le manque de qualification des opérateurs face à des technologies de pointe en perpétuelle amélioration ».

LE PLUS

Wings’up pourra être étendue à d’autres domaines d’activités, comme le nucléaire et le ferroviaire. Pour Thierry Regond, l’intégration du digital ouvre la porte à de nombreuses innovations : « l’exploitation des datas des avions, par exemple, afin d’avoir une approche prédictive et une plus grande rigueur dans la maintenance ».

Maxime Laune, responsable du bureau d’études et Thierry Regond, vice-président de Sunaero
“La CCI aide les entrepreneurs à lancer ou poursuivre leur transformation digitale. Atouts numériques est son dispositif phare.”
Jean Mougin
vice-président en charge de la transformation digitale à la CCI

MACASPORTS

3 COLLABORATEURS, RIORGES

LE DÉFI

Créé en 2011, Macasports conçoit et vend ses tissus techniques aux confectionneurs et costumiers habillant les sportifs, danseurs et artistes professionnels du spectacle, de la télé et du cinéma. À l’origine marginale au sein de l’entreprise familiale de prêt-à-porter, cette activité spécifique s’est aujourd’hui imposée et souhaite élargir son champ d’action.

L’IDÉE

« Nous avions un site vitrine BtoB et un autre BtoC devenu obsolète, explique Caroline Poudre-Rousset, présidente de Macasports. Nous avons décidé de regrouper ces deux entités en une plateforme moderne, esthétique, fluide s’adressant aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers afin d’augmenter nos ventes en ligne stagnant autour de dix par an ». Une refonte accompagnée du recrutement d’un webmaster, chargé de gérer le backoffice, le référencement et les commandes, ainsi que de répondre aux questions des internautes.

LE PLUS

« En cinq mois, nous avons multiplié par trois les ventes en ligne et notre site a enregistré une augmentation de sa fréquentation de 120 %, » se félicite la gérante. Prochaine étape : accroître la présence de Macasports sur les réseaux sociaux, en particulier Instagram et Facebook

Caroline Poudre-Rousset
présidente de Macasports
PORTAIL DU DIGITAL
Sur ce site lancé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les entreprises saisissent leur problématique digitale puis sont accompagnées jusqu’à leur objectif. En bonus : des formations en ligne.
ma-solution-numerique.fr

COMPTOIR DE CAMPAGNE

20 COLLABORATEURS, JONAGE

LE DÉFI

Partant du constat qu’un village sur deux en France n’a plus de commerces et que les services publics disparaissent, Comptoir de campagne développe des points de vente multiservices. L’idée est d’ouvrir un commerce où sont vendus des denrées locales et des produits de droguerie, mais aussi des prestations de cordonnerie, blanchisserie, retouches, poste… La stratégie de développement consiste à installer 5 à 6 commerces sur un même territoire afin de mutualiser les moyens.

L’IDÉE

« Nous avons intégré un nouvel outil de gestion pour mieux gérer les commandes, les approvisionnements, les factures, indique Virginie Hils, présidente de Comptoir de campagne. L’ENE et la CCI nous ont conseillés sur l’outil le plus adapté à notre activité ». Cet ERP calcule aussi la performance des points de vente, un indicateur permettant de réagir vite et d’accompagner les responsables de magasin

LE PLUS

Via le dispositif Go Funding de la CCI, et sur la plateforme de crowdfunding en capital Lita.co, la dirigeante a réalisé en début d’année dernière une levée de fonds de 590 000 euros, dont 127 000 investis par 49 particuliers, des acteurs impliqués dans l’économie sociale. « Ce modèle correspond bien à notre état d’esprit : replacer l’humain au cœur du business ».

Virginie Hils
présidente de Comptoir de campagne
65 %
des Français achètent sur internet, mais seulement 16 % des entreprises françaises se sont mises à la vente en ligne. Source : Eurostat, janvier 2018

SEIPRA SCORE

40 COLLABORATEURS, DARDILLY

LE DÉFI

Depuis plus de 37 ans, ce spécialiste de l’information embarquée a développé une offre globale au service des voyageurs et des gestionnaires des réseaux de transport en commun. « Nous sommes sur un marché de niche et travaillons en marque blanche, explique Frédéric Vetrano, président de Seipra Score. Cela impacte notre notoriété auprès des bureaux d’études prescripteurs et du grand public, notamment pour recruter ».

L’IDÉE

« Les méthodes et les interlocuteurs d’hier ne sont plus ceux d’aujourd’hui, souligne le président. On ne peut pas passer à côté des nouveaux moyens de communication. Cette évolution vers le digital n’est pas récente chez nous. Nos outils de bureautique et de production sont tous connectés ». Suite à l’accompagnement par la CCI et l’ENE, l’entreprise décide de communiquer sur Facebook et Linkedin, des réseaux sociaux davantage orientés business. Depuis plus d’un an, des posts sont publiés régulièrement : sur l’entreprise, la présence à un salon, le sponsoring d’une épreuve sportive… « Ces réseaux vivent grâce aux équipes internes qui nous remontent des informations », précise Frédéric Vetrano.

LE PLUS

La refonte du site a accompagné cette intégration des réseaux sociaux dans la communication. Outre des informations sur les offres, un blog vient développer des sujets sur les transports, l’actualité des marchés…

Frédéric Vetrano
président de Seipra Score
CLICK & SHOP
Ce salon entend désacraliser le langage du e-commerce. Organisé les 7 et 8 octobre à la Cité du design à Saint-Étienne par la CCI et l’association Welcom, il s’adresse aux e-commerçants déjà expérimentés, mais aussi aux jeunes et nouveaux entrepreneurs souhaitant de l’aide pour se lancer.
clickandshop.fr

REALINOX

35 COLLABORATEURS, SAINT-ÉTIENNE

LE DÉFI

Entreprise familiale, Realinox conçoit du mobilier en inox pour l’agroalimentaire, le médical, les hôtels-restaurants, les collectivités… Des réalisations et créations effectuées sur mesure dans l’atelier stéphanois. « Nous avons toujours su nous adapter, remarque Timothée Malecot, pdg de Realinox. Aujourd’hui, nous devons intégrer le numérique et tendre vers l’industrie 4.0 pour rester dans la course et répondre aux attentes de nos clients ».

L’IDÉE

Booster la performance industrielle grâce à l’intégration d’outils digitaux. Le dirigeant opte pour un ERP permettant d’améliorer les flux d’information au sein de l’entreprise : de l’administration des ventes au bureau d’études en passant par les achats et la production. « Cette optimisation offre une plus grande traçabilité des commandes, nous avons un suivi en temps réel, indique-t-il. Chaque opérateur valide son étape, ce qui facilite le planning de production et la programmation de la date de livraison chez le client 

LE PLUS

Realinox entend exploiter son ERP pour générer de nouveaux prospects. Une mission confiée à un jeune alternant en formation bachelor : « Il aura le titre de responsable transition numérique en entreprise et sera chargé de suivre la relation client et d’accroître le taux de transformation des devis en commande ».

“Le système d’information ne fait pas tout. Seule une réorganisation complète permet de gagner en efficacité, qualité et pérennité...”
Timothée Malecot
PDG de Realinox
Saint-Étienne

VOISIN

200 COLLABORATEURS, LYON

LE DÉFI

Depuis plus de 120 ans, le chocolatier Voisin, également pourvoyeur de cafés, a noué une belle complicité avec ses clients qui, de génération en génération, éprouvent le même plaisir à déguster ses produits cacaotés et ses arabicas sourcés aux quatre coins du monde. Une expérience que la maison familiale souhaite prolonger au-delà de ses points de vente.

L’IDÉE

 » Nous voulions remercier nos clients de leur confiance et développer une communauté digitale réunissant les amateurs de nos produits », explique Romain Boucaud Maitre, directeur général délégué de Voisin. Cette ambition s’est concrétisée par la création d’un club privilège. À chaque commande, physique et digitale, des points viennent alimenter une cagnotte donnant accès à des dégustations, des visites de la chocolaterie… Les clients reçoivent également une fois par mois une newsletter sur l’origine d’un chocolat grand cru, d’un terroir de café. « Nous sommes à 50 000 adhérents en moins d’un an, se félicite Romain Boucaud Maitre. Soit autant de porte-parole de la qualité des produits Voisin. Sans le digital, nous n’aurions pas tissé ce lien exceptionnel ».

LE PLUS

Voisin entend développer de nouveaux services de click and collect, de livraison sur le lieu de travail… « Le digital offre une multitude de solutions pour fidéliser nos clients et leur faciliter l’acte d’achat », conclut l’entrepreneur.

“LA REUSSITE NUMERIQUE PASSE AUSSI PAR UNE EVOLUTION DES COMPETENCES EN INTERNE”
Romain Boucaud Maitre
directeur général délégué de Voisin
Lyon