MÉDIATION

GRAND TÉMOIN Alexandre Saubot

Publication : N° 16 Avril 2021

LES IMPOTS DE PRODUCTION DOIVENT BAISSER DE MANIERE FORTE !

Où en est vraiment l’industrie française ?
Alexandre Saubot : L’année dernière, la production industrielle a baissé de 8,5 %, un chiffre proche de celui de l’Allemagne. Par rapport à 2008, la crise est cette fois-ci moins dure pour nos entreprises, alors que notre PIB chute de façon drastique. Après le choc du premier confinement, les entreprises ont rebondi dès l’été, après quelques semaines d’hésitations nécessaires à leur réorganisation. Elles ont fait preuve de résilience dans un environnement compliqué et incertain. Aujourd’hui, l’industrie se remet en état de marche, comme le montrent les dépenses d’investissement qui repartent à la hausse après un recul de 14 % en 2020. Cependant, un de nos fleurons est durablement frappé : l’aéronautique.

Alexandre Saubot
Président de France Industrie

Comment le plan de relance contribue-t-il au rebond ?
AS : Avant la pandémie, l’État avait engagé avec France Industrie une mission de réflexion sur la réindustrialisation de la France. Le plan de relance s’est inspiré de certaines de ces orientations. Le gouvernement a agi pour préserver l’appareil productif et l’emploi industriel en posant 34 milliards d’euros sur la table. Quelque 14 000 dossiers ont été déposés pour les appels à projets, dont 12 000 jugés recevables.

Les chefs d’entreprise doivent continuer à se saisir des outils de ce plan de relance. Mais notre industrie a besoin d’être accompagnée sur le long terme pour rattraper ses 30 ans de retard ; il y a un travail de fond à faire sur l’innovation, la compétitivité… La crise a favorisé une prise de conscience naissante : un pays sans industrie ne peut pas répondre aux besoins fondamentaux de ses citoyens. Ce constat doit être transformé en actes.

FRANCE INDUSTRIE
Créée en 2019, cette organisation professionnelle représentative de l’industrie en France rassemble 25 fédérations sectorielles et 44 grandes entreprises privées et publiques. Elle réfléchit et agit sur les grands enjeux de l’industrie, notamment la compétitivité, l’emploi, la fiscalité et l’innovation, avec l’État et les partenaires sociaux.
franceindustrie.org

Que faut-il pour renforcer durablement l’industrie française ?
AS : Nous devons nous assurer que la fin des mesures urgentes soit progressive. Sinon, nous risquons une forte hausse des défaillances d. Notre tissu industriel est structurellement moins solide qu’en Allemagne en raison d’une pression fiscale trop longtemps supérieure. Les Industriels le répètent/demandent depuis des années, il faut baisser les impôts de production ! Une première étape a été franchie en novembre 2020 avec une baisse annuelle de 10 milliards.  mais elle doit se poursuivre  Cinq fois plus élevés que chez nos voisins d’outre-Rhin, ces impôts sont très pénalisants, car déconnectés de la performance économique des entreprises.

La relance industrielle peut-elle se faire sans sacrifier le climat ?
AS : Les industriels ont exprimé leur volonté de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Il n’y a aucun débat à ce sujet. Maintenant, il faut faire les bons choix. Lutter contre le réchauffement climatique vise à produire moins de CO2. Il ne s’agit pas de le faire produire par d’autres ou de s’inscrire dans une démarche de décroissance.