Comment j'ai fait pour...

Gagner un concours européen

Publication : N° 14 septembre 2020

Spin off de l’Insa de Lyon, Noraker mise sur un chiffre d’affaires en forte croissance dans les cinq ans. Pour accompagner le développement, CÉLINE SAINT OLIVE, sa directrice générale, mobilise les fonds européens du programme Horizon 2020.

1. Le problème

Lancé en 2005 et reprise par Céline Saint Olive en 2015, Noraker conçoit et fabrique des dispositifs médicaux pour les chirurgies orthopédiques et dentaires. Elle est à l’origine d’une innovation : le verre bioactif 45S5. Ce biomatériau totalement absorbable est en effet capable de combler les défauts osseux et de régénérer entièrement l’os du patient. Comme toutes les entreprises très innovantes, Noraker est en recherche permanente de financements pour asseoir ses recherches, accélérer la mise sur le marché de ses produits et tirer tous les bénéfices possibles des technologies développées.

2. La solution

Afin de mobiliser des financements additionnels, Noraker a été candidat, en 2017, à la phase 1 du programme européen Instrument PME. L’entreprise a obtenu une aide de 50 000 euros pour lui permettre de démontrer que son verre bioactif 45S5 pouvait entrer dans la fabrication des vis utilisées en chirurgie du genou. « Nous avons fait la preuve que ce concept fonctionnait, indique Céline Saint Olive. La CCI nous ayant accompagnés durant cette première étape, nous l’avons de nouveau sollicitée pour la phase 2 du dispositif ». Objectif : valider que d’autres usages sont possibles, par exemple pour la fabrication des broches résorbables utilisées dans les chirurgies de l’épaule. Noraker s’est appuyé sur la CCI pour la rédaction du dossier de candidature et afin de s’entraîner au pitch de 30 minutes, obligatoire et tenu en anglais devant un auditoire extrêmement exigeant. « Ainsi challengés, nous avons réussi, ce qui n’est le cas que de 4 % des entreprises auditionnées », se félicite la dirigeante.

3. Les premiers résultats

À la clé : une enveloppe de 2,5 millions d’euros afin d’engager les dépenses de développement, d’industrialisation et de commercialisation de la technologie une fois stabilisée. Les gains estimés pour Noraker sont conséquents : un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros dans 5 ans (1,9 million d’euros réalisés en 2019). Confiante, Céline Saint Olive adapte son outil industriel : un déménagement est programmé à horizon de février 2021 sur le site dédié aux sciences de la vie Bioserra de Villeurbanne, piloté par la Métropole de Lyon. Noraker y occupera à terme l’équivalent de 1 500 mètres carrés.

NORAKER
Villeurbanne / 69
Création : 2005
Effectif : 21
CA 2019 : 1,9M€

Sophie Massola, 04 72 40 82 55
www.lyon-metropole.cci.fr/instrumentpme