Conjoncture

En décembre 2018, l’hôtellerie lyonnaise pâtit des mouvements sociaux

Publication : N° 9 décembre 2018
Chambre d'hôtel

En décembre 2018, les performances de l’hôtellerie lyonnaise connaissent une légère baisse par rapport à l’an dernier. En effet, le RevPAR diminue de 0,6% toutes catégories confondues. La fréquentation a diminué de 1,7% et dans le même temps, les tarifs ont progressé de 1,1%.

L’hôtellerie lyonnaise affiche un retrait de 1,7% du taux d’occupation en décembre 2018. Cette baisse s’explique notamment par la récurrence des mouvements sociaux organisés sur le territoire qui a nécessairement eu un impact sur les performances touristiques. Il faut noter que le taux d’occupation des visiteurs du week-end baisse de 5%. Le succès confirmé de l’édition 2018 de la Fête des Lumières n’a pas permis de compenser les perturbations connues pendant plusieurs samedis, ainsi que le manque d’évènements d’envergure en tourisme d’affaires.

Au global sur 2018, la destination enregistre un volume de plus de 5 millions de nuitées en progression de 2% par rapport à 2017.

Top 3 des nationalités qui ont fréquenté les hôtels de la métropole