Tour de France des mécènes

Donner est aussi l’affaire de l’entreprise

Publication : N° 6 décembre 2017

musée des confluences LyonLancé fin 2016 en France, le tour de France des mécènes effectuera sa dixième étape le 27 février à Lyon, au musée des Confluences. « Notre objectif est de mieux faire connaître le mécénat aux entreprises de toutes tailles, explique Marion Baudin, responsable communication d’Admical, l’association qui assure la promotion et le développement du mécénat en France, organisatrice de l’événement. L’idée est de faire se rencontrer des mécènes de la région dont l’histoire, souvent passionnante, peut inspirer d’autres entrepreneurs ».
Exonéré fiscalement à 60%, le mécénat est le soutien matériel accordé par l’entreprise, sans contrepartie directe, à une œuvre ou une personne pour des activités d’intérêt général. Ce don prend les formes les plus diverses : argent, nature, technologie ou même compétence. Dans ce dernier cas, des entreprises détachent par exemple leur(s) salarié(s) quelques heures par mois dans une association, pour effectuer des tâches liées à leurs compétences, administratives ou informatiques.
3,5 milliards de dons
Les principaux bénéficiaires des dons ? Les acteurs de la solidarité (17%) et de la culture (15%), devant l’éducation (14%) le sport (12%) et la santé (10%). En France, 14% des entreprises sont engagées dans une démarche de mécénat. Parmi elles, 72% sont des TPE et 25% des PME. Les 3% restantes, des ETI ou des groupes représentent pas moins de 60% des 3,5 milliards des dons.
« Pour un patron, aider s’inscrit dans une stratégie globale et locale, ajoute Marion Baudin. Cela renforce la fierté des salariés dans leur entreprise. C’est aussi une manière de participer à l’écosystème de son territoire, de rencontrer des acteurs différents, d’être dans une démarche d’ouverture et d’innovation »…
L’étape lyonnaise permettra d’approfondir le sujet grâce aux regards croisés de plusieurs mécènes dont Christian Korsougne, dirigeant de Lyséo, Alain Mérieux, président de l’Institut Mérieux, Bernard Devert, fondateur d’Habitat et humanisme… Avec également, une présentation du mécénat collectif par Bertrand Bottois de la Fondation Emergences, par exemple. « S’engager aux côtés d’autres permet de mutualiser les moyens et les réseaux pour mieux soutenir, ajoute Marion Baudin. Cela rassure aussi d’être dans un collectif ».

27 février au musée des Confluences, Lyon 2è
Marion Baudin 01 42 55 96 19 – mbaudin@admical.org
admical.org