Conjoncture hôtellerie mai 2017

Publication : N° 1 mai 2016

L’hôtellerie lyonnaise subit la météo, les ponts et une faible activité événementielle

En mai 2017, les résultats de l’hôtellerie dans la métropole de Lyon connaissent une baisse par rapport à l’an dernier. En effet, le RevPAR diminue de 6,2% toutes catégories confondues. La fréquentation a baissé de 4%, alors que dans le même temps les prix moyens ont diminué de 2,3%. Toutefois, cette baisse est à relativiser car l’activité du mois de mai 2016 avait été exceptionnelle.

Des résultats en baisse sur un an mais en amélioration par rapport à 2015

En ce cinquième mois de l’année, les résultats en baisse illustrent une faible activité en matière de tourisme d’affaires dans l’agglomération lyonnaise. Il faut noter que 2016 avait été une année exceptionnelle avec la tenue des finales du championnat européen de rugby et peu de jours fériés en semaine. Une comparaison avec le mois de mai 2015 permet d’observer une évolution de TO en 2017 de presque 7%.

Le festival des Nuits Sonores et les finales de l’Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes ont permis de faire de bons résultats lors du week-end où ils se sont déroulés (26-28 mai).

De son côté, le tourisme urbain n’a pas non plus été encouragé avec une météo entre pluie et chaleur.

 

Tous les indicateurs pour chaque catégorie connaissant une diminution par rapport à mai 2016. Les établissements du segment 0/1 étoile constatent la plus forte baisse de RevPAR pour l’hôtellerie de l’ordre de 9% avec notamment une forte diminution du taux d’occupation (-7,6%). La plus faible baisse de RevPAR est de 4,1% pour les établissements 4/5 étoiles avec une diminution de la fréquentation de 1,8% et des prix moyens de 2,3%. Les hôtels 2 étoiles et 3 étoiles affichent une baisse de leurs performances également avec des RevPAR qui diminuent respectivement de 8% et 6,1%.