CAMPUS DU NUMÉRIQUE ACCÉLERATEUR DE TRANSFORMATION DIGITALE

Publication : N° 15 décembre 2020

Dès le 4 janvier prochain, le Campus région du numérique ouvrira ses portes à Charbonnières-les-Bains. Les entreprises accéderont en un même lieu à toutes les compétences pour réussir leur transformation numérique. Visite de ce site 4.0.

Le campus prend place dans l'ancien siège de la Région Rhône-Alpes. À terme, 2 000 étudiants seront formés chaque année.

Face aux défis provoqués par le confinement et la crise sanitaire, les PME appuient sur l’accélérateur en matière de numérique, qu’il s’agisse d’organisation interne, de production ou de stratégie commerciale. Selon une étude réalisée pour le géant américain Cisco auprès de 200 PME hexagonales, 94 % d’entre elles admettent que la pandémie les a rendues dépendantes de la technologie. Avec pour conséquence, un fort investissement dans le développement de solutions numériques. C’est dans ce contexte que le Campus région ouvre ses portes le 4 janvier prochain à Charbonnières-les-Bains, dans l’Ouest lyonnais, sur un parc de 3 hectares, en lieu et place de l’ancien hôtel de Région. La première phase de ce projet occupe 12 000 m2 et s’articule autour de deux bâtiments rénovés, reliés par un espace central baptisé l’Agora. Cette immense structure de verre surmontée d’une canopée digitale équipée de lumières Led trace un trait d’union entre l’espace dédié à l’enseignement et la partie entreprise. Car ce campus se veut davantage qu’un nouveau pôle de formation ; il se positionne comme un hub numérique destiné à accompagner les entreprises dans leur transformation digitale en misant sur le développement de l’employabilité et des compétences.

TOP 3 DES EMPLOIS DU NUMÉRIQUE

1 – Programmation, conseils : 43 490 salariés

2 – Télécommunications : 11 910 salariés

3 – Éditions : 7 820 salariés

Source : le secteur du numérique en Auvergne-Rhône-Alpes, Pôle emploi, janvier 2020.

“Quand on sait qu’une entreprise sur cinq disparaîtra si elle ne réalise pas cette transition, on mesure à quel point le numérique doit être une priorité pour tous.”
Myriam Bencharaa
présidente de la délégation CCI de Lyon
500
Le nombre d’étudiants en formation continue sur le campus.
3 %
La part des effectifs du secteur numérique dans la région.
3500
Le nombre de postes créés en Auvergne-Rhône-Alpes dans le numérique en 2019, soit + 5,1 % sur un an.

« Du soudeur de fibre optique au scientifique, les formations, accessibles du brevet à bac +5 répondent aux besoins de recrutement des entreprises, nombreuses aujourd’hui, à rechercher des programmateurs et développeurs web, des ingénieurs, techniciens et administrateurs réseau ou encore des concepteurs web, indique Juliette Jarry, vice-présidente de la Région en charge du numérique. La demande en main-d’œuvre atteint 8 000 postes dans la région. Des besoins qui devraient encore s’accroître dans les années à venir ». Ceux-ci viendront à terme de l’École 42 Lyon Auvergne-Rhône-Alpes –nouveau nom de l’École du code 101–, de l’École des Mines de Saint-Étienne, d’House of code, soit quelques-uns des neuf établissements implantés sur le campus en charge de former 2 000 étudiants chaque année. Sans compter les 35 formations labellisées Campus hors les murs accessibles sur tout le territoire régional. Cet écosystème numérique vise à aider les entreprises dans leur transformation digitale.

De l’autre côté de l’Agora, des structures spécialisées dans l’accompagnement des PME –l’ENE et le cluster Minalogic en tête– conçoivent des parcours adaptés à la problématique des dirigeants afin de leur permettre de trouver, en un même lieu, une multitude de services, comme l’analyse de leur maturité numérique de la recherche de financements. Le campus abrite également une Usine de recherche et d’innovations destinée à dynamiser la compétitivité des entreprises industrielles en accélérant le transfert technologique. « On veut offrir à toutes les entreprises régionales la possibilité de venir, ici, pour appréhender la robotique, l’intelligence artificielle, la data, les impacts sociaux et environnementaux de la digitalisation », précise Juliette Jarry. Des laboratoires, des plateformes technologiques mutualisées, des outils collaboratifs et des services associés seront accessibles pour imaginer, grandeur nature, de nouveaux modes de fabrication ou tester des produits innovants.

Projet à 360 degrés incluant formation, transformation et innovation, le Campus s’enrichira à horizon 2025 de 60 000 m2 supplémentaires.

www.campusnumerique.auvergnerhonealpes.fr
www.ene.fr

QUESTION À…

Lionel Poinsot, directeur de l’ENE (Entreprises & Numérique)

COMMENT L’ENE S’INSCRIT-ELLE DANS LE CAMPUS REGION NUMERIQUE ?
La vocation du campus est en totale adéquation avec notre métier historique d’accompagnement des entreprises dans leur transformation numérique et leur innovation technologique. C’est un outil supplémentaire à notre disposition pour les aider à réaliser leur projet. L’ENE est la porte d’entrée idéale des PME.
Depuis près de 20 ans, notre équipe d’une vingtaine de salariés conseille et informe les dirigeants sur les nouvelles technologies, propose des programmes et des services dédiés à améliorer la compétitivité par un usage pragmatique du numérique. Via le Campus, nous allons toucher un panel d’entreprises encore plus large.